Que faire quand un parent âgé ne marche plus ? Conseils

Les statistiques de l’INSEE montrent que les problèmes de motricité sont des difficultés de plus en plus fréquentes avec l’âge : ce handicap concerne 67% des plus de 85 ans (l’étude concerne l’Occitanie, mais est applicable partout : vous trouverez le lien en fin d’article). Ces problèmes de motricité créent des problèmes pour la marche, pour la montée des escaliers et pour la stabilité en général.

Alors, que faire quand un parent âgé ne marche plus ? Lorsque vos parents âgés développent des problèmes de mobilité, vous pouvez ressentir de l’inquiétude ou de l’insécurité à l’idée de les laisser seuls à la maison. La dernière chose que vous voulez, c’est que votre parent âgé fasse une chute alors que personne n’est là pour l’aider.

Cependant, il existe des solutions pour aider quelqu’un qui ne peut pas marcher (ou qui a des difficultés à marcher) et qui n’impliquent pas de placer vos proches dans une maison de retraite ou dans une résidence de seniors. Après tout, nous voulons tous continuer à vivre le plus longtemps chez nous et repousser cette échéance. Je vous présente ces solutions.

que faire quand un parent âgé ne marche plus
Que faire quand un parent âgé ne marche plus ?

Que faire quand un parent âgé ne marche plus ?

Voici les informations que j’ai pu compiler et qui peuvent nous aider quand on fait fasse à une telle situation.

Essayez de voir si un appareil de mobilité peut vous aider

L’une des premières mesures à prendre est de se pencher sur les appareils d’aide à la mobilité. Voilà les matériels d’aide à la mobilité les plus utilisés :

  • les cannes,
  • les déambulateurs,
  • les fauteuils roulants et
  • les scooters électriques.

Les cannes et les déambulateurs sont utiles si votre parent est capable de marcher mais qu’il a besoin d’un soutien supplémentaire pour le faire efficacement. Les cannes et les déambulateurs peuvent aider à maintenir l’équilibre et peuvent soulager une partie de la pression exercée sur les hanches, les genoux et les chevilles de vos parents.

Les fauteuils roulants et les scooters sont préférables pour les personnes âgées dont la force du bas du corps est limitée et qui ne peuvent plus marcher fréquemment ou plus du tout.

Si votre parent a également une force limitée dans le haut du corps, un fauteuil roulant électrique est ce qu’il y a de mieux pour lui. Ceux-ci ne nécessitent pas autant de force de base qu’un scooter électrique ou autant de force de bras qu’un fauteuil roulant manuel.

Éliminez les obstacles à la mobilité dans la maison

De nombreuses personnes âgées préfèrent vieillir chez elles, en restant dans un environnement qui leur est familier et leur apporte un sentiment de confort et d’indépendance. En prenant de l’âge, nous allons tous réagir de la même manière et préférer le maintien à domicile au placement en maison de retraite ou en résidence senior.

Dans de nombreux cas, cela ne pose pas de problèmes. Vous devrez peut-être simplement adapter des petits détails dans la maison qui pourraient causer des problèmes à une personne à mobilité réduite.

Commencez par vous occuper de tous les domaines qui pourraient augmenter le risque de chute de votre parent. Les zones problématiques sur lesquelles se concentrer sont :

  • la salle de bain,
  • la cuisine et
  • toutes les autres pièces avec un sol dur.

Installez des tapis antidérapants au besoin et assurez-vous que les tapis ne feront pas trébucher votre parent (l’idéal est même de se débarrasser des tapis trop épais).

Ensuite, assurez-vous qu’il y a de nombreuses mains courantes auxquelles votre parent peut se tenir pour plus de stabilité. Encore une fois, concentrez-vous sur la salle de bain et installez des poignées dans la baignoire ou la douche et à côté des toilettes.

S’il y a des marches dans (ou autour de) la maison, assurez-vous que des mains courantes solides sont installées de chaque côté.

Que faire lorsque le parent âgé ne peut pas marcher ?

Si votre parent dépend d’un fauteuil roulant, assurez-vous que les meubles ne sont pas disposés d’une manière qui empêche ou gêne l’utilisation de son fauteuil roulant. Vous pouvez également investir dans un monte-escalier si vos parents ont un escalier dans leur maison qu’ils ne peuvent éviter d’utiliser et remplacez les marches extérieures par une rampe.

Un conseil supplémentaire : il peut être nécessaire de modifier la salle de bain et de l’équiper avec une douche à l’italienne suffisamment large pour que votre parent puisse y aller avec un fauteuil roulant étanche.

Faites un bilan médical

Parfois, les problèmes de mobilité sont exacerbés par d’autres problèmes de santé sous-jacents. Si vous constatez que la mobilité de votre proche se détériore, assurez-vous qu’il se rende chez son médecin pour obtenir une évaluation médicale.

Certains problèmes de santé tels que l’arthrite, la fibromyalgie, l’ostéoporose et la maladie de Parkinson peuvent toutes affecter la mobilité. Dans certains cas, le diabète peut également contribuer à la perte de mobilité. Souvent, des facteurs de santé supplémentaires tels que l’excès de poids peuvent rendre la mobilité plus difficile car ils ajoutent une pression sur les os et les articulations.

Si votre parent a un problème de santé qui affecte sa mobilité, assurez-vous qu’il reçoit un traitement. Cela peut être une thérapie physique, des médicaments ou une intervention chirurgicale.

Les soins et les aides à domicile

L’une des meilleures façons d’aider quelqu’un qui ne peut pas bien marcher est de s’assurer qu’il reçoit des soins à domicile. Les aidants à domicile peuvent fournir un certain nombre de services qui faciliteront la vie de votre parent âgé qui a décidé de continuer à vivre dans sa maison.

J’examine de plus près quelques-unes des façons dont les soins à domicile peuvent aider votre parent qui a des problèmes de mobilité.

Aller aux toilettes, se toiletter et manger

Lorsque la mobilité devient plus compliquée, il devient plus difficile pour nos parents de subvenir à leurs besoins de base. Les infirmières à domicile peuvent répondre aux besoins de la toilette des personnes âgées et aident à éviter les problèmes de salissures des parents âgés.

Les aidants peuvent également aider aux tâches telles que l’habillage, la préparation et la prise des repas.

Exercer l’amplitude de ses mouvements

Les difficultés de mobilité s’aggravent lorsque nous perdons notre amplitude de mouvement. Si la marche cause une douleur ou un inconfort, votre parent peut perdre tout intérêt à faire de l’exercice et à étirer ses muscles et ses articulations, ce qui va rendre ses problèmes de mobilité encore plus difficiles à surmonter.

Les soignants à domicile peuvent vous aider avec des exercices adaptés au corps et des activités d’amplitude de mouvement qui garderont votre parent actif et en forme.

Le transport

Si votre parent utilise un appareil de mobilité, vous pourriez être mal à l’aise avec le fait qu’il monte et descende des autobus ou qu’il entre et sorte des taxis sans aide. Non seulement les auxiliaires de vie peuvent aider votre parent à se déplacer dans la maison, mais ils peuvent également assurer le transport vers et depuis les rendez-vous chez le médecin et les courses.

Obtenez des soins à domicile pour votre parent ayant des problèmes de mobilité

Si votre parent a des problèmes de mobilité mais que vous savez qu’il n’acceptera pas d’aller en maison de retraite, envisagez de faire intervenir un auxiliaire de vie (ou un aidant à domicile). De cette façon, vous pouvez être assuré que quelqu’un veille sur votre parent même lorsque vous n’êtes pas là.

Que faire quand un parent âgé ne marche plus :  ce qu’il faut retenir

Il faut tout de même se renseigner si un appareil (comme un déambulateur ou une chaise roulante) ne peut pas les aider. Il faut éliminer les obstacles à la mobilité dans leur domicile.

D’une manière générale, il ne faut pas baisser les bras : il faut parler au médecin et il faut rester actif pour ne pas perdre davantage de sa mobilité. Ensuite, il faut se faire aider (pour pouvoir rester chez soi le plus longtemps possible).

Vous en savez maintenant autant que moi, quand on se demande que faire quand un parent âgé ne marche plus.

Voilà l’article de l’INSEE sur les problèmes de motricité des personnes âgées :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3561746

error: